fan_vouivre

De Marcel Aymé, Gallimard, 1945.

(Je découvre à peine que George Wilson en a fait le film du même nom, sorti en 1989, avec Lambert Wilson, Suzanne Flon et Jean Carmet, notamment.)

fan_vouivre_cin_

Résumé

« Marcel Aymé exploite ici une vieille légende, celle de 'la vouivre', un animal mythique inspirant terreur et fascination. Un village est affolé par l'apparition de cette mystérieuse créature qui tente les hommes en leur offrant une pierre précieuse, et qui les tue dès qu'ils approchent. »

Klaquette d'eau fraîche

Avant de revenir en Calédonie, j'ai fait quelque temps journaliste rurale. Ça m'a fait mettre le nez dans des coins qu'on ne choisit pas forcément pour ses vacances : le Louhannais, la Bresse, la Dombes, le Bugey, le Pays de Gex… Bref, au carrefour de la Saône-et-Loire, du Jura et de l'Ain. Partout, on traverse, on longe ou on contourne des lieu-dits Vaivre, Vavre, Vièvre, Vouvrey… Toujours proches d'une rivière ou d'une étendue d'eau.

Tous ces noms viennent de la vouivre, créature mythique qui arpente la région depuis la nuit des temps. Dans ce livre, dégotté je crois à la kermesse de la paroisse (le bon plan bouquins), Marcel Aymé raconte son histoire à travers une chronique rurale d'un village bien jurassien, on s'y croirait jusque dans les tournures de phrases. Un paysan à la tête bien faite devient proche de la vouivre, celle-qui commande-aux-serpents, pendant que tous les autres ne pensent qu'à piquer son rubis.

Ça me fait beaucoup penser à La mare au diable. C'est bien plus profond qu'il ne semble de prime abord et savoureux : les états d'âme du curé, qui n'a que ses promesses d'au-delà à proposer à des paysans dramatiquement pragmatiques, les déchirements mystiques du maire anticlérical, les assauts de la Dévorante, la fille à la plus grosse libido du canton et la fraîcheur terre-à-terre de cette bonne vieille immortelle qui était déjà là à la préhistoire…
Une bonne surprise et je n'aurai qu'un dernier mot : « A pisser contre la bise, on en vient toujours à mouiller ses sabots. »

Fanfan